Lors des 5èmes Rencontres des Idées fortes qui se sont déroulées en ligne début novembre 2020, la Ligue contre l’obésité a invité de nombreux experts. Parmi eux, André Cicolella, le président et fondateur du Réseau environnement santé. Ce défenseur de la santé environnementale a répondu sans détour aux questions des produits chimiques liés et l’obésité. Une interview vidéo à voir ou revoir.

Lors des 5èmes Rencontres des Idées fortes qui se sont déroulées en ligne début novembre 2020, la Ligue contre l’obésité a invité de nombreux experts. Parmi eux, André Cicolella, le président et fondateur du Réseau environnement santé. Ce défenseur de la santé environnementale a répondu sans détour aux questions des produits chimiques liés et l’obésité. Une interview vidéo à voir ou revoir.

« Nous sommes en train de prendre conscience d’une contamination chimique généralisée qui a un lien étroit avec l’épidémie de maladies chroniques que nous traversons. Nous sommes de plus en plus malades à cause de l’environnement, mais maintenant que l’on connaît mieux les effets toxiques, on va pouvoir agir contre les maladies cardiovasculaires, les cancers, l’obésité… ». Le propos ne date pas d’hier. Déjà en 2014, André Cicolella, le président fondateur du Réseau environnement santé ne faisait pas mystère des liens entre perturbateurs endocriniens et obésité.
Les années ont passé, les études ont confirmé la relation, mais les gouvernements successifs et les autorités sanitaires du pays n’ont pas encore pris toutes les mesures nécessaires pour ralentir, sinon stopper, les ravages des produits chimiques sur la santé.
Invité à évoquer le sujet de la santé environnementale qui lui tient particulièrement à coeur, André Cicolella a accepté, début novembre, de participer aux 5èmes Rencontres des Idées fortes, le congrès annuel de la Ligue contre l’obésité. Sa connaissance du sujet a captivé l’auditoire.



Un chercheur auteur de plusieurs livres

Chimiste diplômé de l’Ecole de Chimie de Nancy, toxicologue et chercheur français en santé environnementale, André Cicolella est reconnu pour son expertise en matière d’évaluation des risques sanitaires. En 2001, il est à l’origine de l’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement (AFSSE).
Auteur de plusieurs ouvrages aux titres particulièrement prémonitoires, le président de Réseau environnement santé a publié, en 2007, Le défi des épidémies modernes : comment sauver la Sécu en changeant le système de santé, suivi en 2013 de Toxique Planète, le Scandale invisible des maladies chroniques.
A l’instar des responsables de la Ligue contre l’obésité, le président Cicolella a été récemment entendu par la Commission d’enquête de l’Assemblée nationale chargée de l’évaluation des politiques publiques en santé environnementale. Il en parle dans l’interview qu’il nous a accordée.

Une interview vidéo à découvrir ou redécouvrir en cliquant ici


Philippe PALAT

Pour en savoir plus : cliquez ici