C’est dans le cadre du congrès en ligne des Idées fortes, programmé les 6 et 7 novembre prochains, que les associations lauréates recevront leur prix. Sur la ligne de départ, 19 projets pertinents qui vont des cours de yoga à la culture potagère dans des jardins partagés. Tour d’horizon.

C’est dans le cadre du congrès en ligne des Idées fortes, programmé les 6 et 7 novembre prochains, que les associations lauréates recevront leur prix. Sur la ligne de départ, 19 projets pertinents qui vont des cours de yoga à la culture potagère dans des jardins partagés. Tour d’horizon.

La Bourse Obesinov, c’est un moment fort pour les associations. Chaque année, un grand nombre de structures adhérentes à la Ligue contre l’obésité participe à la Bourse Obesinov, véritable coup de pouce aux projets qu’elles nourrissent.
Grâce au soutien de l’entreprise montpelliéraine dirigée par Thierry Beauquesne, cette Bourse Obesinov permet de financer ou d’apporter une contribution à un projet défendu par les associations qui, aux quatre coins de France, se mobilisent avec énergie et enthousiasme pour les patients.


Gironde, Gard, Pas-de-Calais, Rhône…

L’appel à projet étant désormais bouclé, on en sait plus sur les associations qui ont soumis un dossier, mais aussi sur le contenu de leurs initiatives.
Cette année, la Ligue contre l’obésité a enregistré 19 projets venus de Saint-Nazaire ou de Saint-Herblin (Loire-Atlantique), de Blois dans le Loir-et-Cher, de Vayre en Gironde, de Nîmes dans le Gard, d’Arras dans le Pas-de-Calais, de Pirey dans le Doubs, de Francheville dans le Rhône et de bien d’autres villes. Une dimension géographique qui s’élargit au fil des jours puisque que ce sont désormais plus de 80 associations de patients qui composent la véritable force de la Ligue contre l’obésité créée il y a à peine six ans. Bravo à toutes et à tous !

Nutrithérapie, aquabike, légumes bio, shooting photos…

Reste qu’au-delà du nombre de projets, c’est surtout leur qualité et leur créativité qui vont, c’est sûr, retenir l’attention du jury. « On trouve des thèmes très différents, explique Agnes Maurin, la directrice de la Ligue. Pour les uns, ils s’agit de valoriser son corps en jouant sur sur les registre de la confiance et de la beauté ; pour d’autres il s’agit de dispenser des cours de nutrithérapie ou de yoga et même d’aquabike ».
Dans le désordre, on trouve aussi des dossiers qui concernent l’achat de matériaux pour apprendre à cultiver ses légumes bio dans des jardins partagés, ou des ateliers de gymnastique adaptée, des shooting photos, etc.


Un congrès numérique pour encore plus d’audience

Comme le veut désormais la coutume, c’est dans le cadre du congrès des Idées fortes que seront annoncées les lauréat de la Bourse Obesinov 2020. Un congrès qui se déroulera les vendredi 6 et samedi 7 novembre prochains mais qui, en raison de la crise sanitaire de la Covid-19 aura lieu exceptionnellement lieu sous forme numérique. « Évidemment, on aurait préféré accueillir comme chaque année nos associations de patients à Montpellier, mais il a fallu s’adapter. Comme la technologie nous permet aujourd’hui de communiquer toutes et tous à distance, nous allons organiser notre congrès par écrans interposés et en live », précise Agnès Maurin.
Un mal pour un bien puisque pour la première fois tous les membres de toutes les associations pourront assister à l’événement sans quitter leur territoire. C’est dire si l’audience sera au rendez-vous.