Coronavirus : les conseils de la Ligue contre l’obésité et de l’Afero aux patients en situation d’obésité ou opérés d’une chirurgie bariatrique

A l’initiative de l’Association française d’étude et de recherche sur l’obésité (Afero), un document de neuf pages a été établi. Il synthétise les recommandations adressés aux personnes en situation d’obésité ou opérées d’une chirurgie bariatrique durant cette période de confinement. La Ligue contre l’obésité a participé à son élaboration. Vous pouvez le consulter ici en intégralité.

Cela devient une certitude au fil des jours et des études : en cas d’infection par le coronavirus, l’obésité favorise l’apparition de graves complications. Confrontée à cette situation, l’Association française d’étude et de recherche sur l’obésité (Afero) a mobilisé ses experts et rédigé un document regroupant un grand nombre de conseils à l’attention des « personnes en situation d’obésité ou opérées d’une chirurgie bariatrique ».
Ce document élaboré par l’Afero en collaboration avec les Centres spécialisée de l’obésité (CSO), le réseau Force(Centre d’excellence obésité française), la société française de nutrition et des associations de patients dont la Ligue contre l’obésité a été achevé en fin de semaine dernière et mis à la disposition de toute personne concernée par le surpoids et l’obésité.
« La crise sanitaire et la période de confinement actuelle bouleversent notre quotidien et nos habitudes », explique en préambule ce document de neuf pages qui aborde la question des traitements médicamenteux, des ordonnances médicales susceptibles d’arrivée à terme, du suivi médical, etc.



Activité physique, sommeil, vie sociale, aide

Outre les conseils concernant les indispensables gestes barrières et les réflexes à avoir en cas de symptômes, cette liste de recommandations aborde le sujet de l’alimentation, des conduites alimentaires, des choix concernant les produits à privilégier, de l’organisation et des temps de repas. « Le niveau d’activité physique est diminué par le confinement, la sédentarité est augmentée », poursuit le document collectif. Le message est multiple : se lever toutes les 90 minutes, limiter le temps devant les écrans, bouger, maintenir et renforcer la masse musculaire, travailler la souplesse. Quelques sites pour des séances d’activités physiques adaptées sont signalés.
Dans cette période de confinement, conserver un rythme de vie est capital. Il faut donc conserver ses temps de sommeil et organiser sa vie sociale à travers les échanges téléphoniques, les réseaux sociaux, la visioconférence, etc. L’occasion aussi, rappelle le document, de « profiter de cette période pour faire ce qu’on repousse habituellement par manque de temps ».
En fin de document, les lecteurs pourront également trouver les contacts des dispositifs mis en place au niveau national par le gouvernement, mais aussi par la Ligue contre l’obésité sur le site (cliquez ici) ou par mail : aide.obesite@liguecontrelobesite.org.

Pour en savoir plus : Cliquez ici