Lors des 5èmes Rencontres des Idées fortes qui se sont déroulés en ligne début novembre 2020, la Ligue contre l’obésité a projeté le film « On achève bien les gros » écrit et réalisé par l’auteure Gabrielle Deydier. A l’issue de la projection, la réalisatrice a accepté de répondre à nos questions. Une interview en vidéo à découvrir ou à redécouvrir.

Lors des 5èmes Rencontres des Idées fortes qui se sont déroulées en ligne début novembre 2020, la Ligue contre l’obésité a projeté le film « On achève bien les gros » écrit et réalisé par l’auteure Gabrielle Deydier. A l’issue de la projection, la réalisatrice a accepté de répondre à nos questions. Une interview en vidéo à découvrir ou à redécouvrir.

Gabrielle Deydier cumule les cartes de visite. Essayiste, écrivaine, romancière, journaliste, documentariste, cette jeune femme, qui vit aujourd’hui à Paris, occupe le devant de la scène médiatique depuis la publication de son livre « On ne naît pas grosse », paru en 2017 aux éditions Goutte d’Or (cliquez ici) et la sortie de son film « On achève bien les gros » en 2019 (cliquez ici).
Si dans son adolescence Gabrielle Deydier est passée par le lycée d’Uzès dans le Gard, c’est en lançant le webzine culturel « Ginette Le Mag » qu’elle a fait ses premiers pas dans le journalisme. Une trajectoire qui la conduite à participer récemment à la série documentaire Place aux gros diffusée par France Culture.



Admirable de courage, sincère, pleine d’émotions et cash

Dans le film « On achève bien les gros », réalisé en en collaboration avec Laurent Follea et Valentine Oberti, on découvre une Gabrielle Deydier profondément sincère, admirable du courage et de détermination, pleine d’émotions lorsqu’elle revient, quelques années plus tard sur les lieux de son adolescence gardoise. Elle se montre curieuse et rigoureuse dans l’investigation, mais aussi cash quand il s’agit de parler de grossophobie et de discrimination.
Le film, diffusé pendant cinq mois sur Arte, flirte aujourd’hui avec le million de vues sur YouTube.
Invitée lors du congrès annuel des Idées fortes de la Ligue contre l’obésité, Gabrielle Deydier a accepté de répondre à nos questions sur le film et les raisons qui l’ont poussées à le réaliser. Elle revient sur sa trajectoire personnelle, porte un regard sur la stigmatisation et évoque ses nombreux projets.

Une interview vidéo d’un peu plus de vingt minutes à découvrir ou redécouvrir en cliquant ici


Philippe PALAT