Une enquête menée par un cabinet spécialisé montre que 93 % des prêtres se disent en forme, même si l’on note « une prévalence accrue de problèmes de santé chroniques ou durables après 35 ans ». Cette étude dresse un tableau inédit de leur état physique et psychique et documente précisément la réalité de la prêtrise en 2020.

Une enquête menée par un cabinet spécialisé montre que 93 % des prêtres se disent en forme, même si l’on note « une prévalence accrue de problèmes de santé chroniques ou durables après 35 ans ». Cette étude dresse un tableau inédit de leur état physique et psychique et documente précisément la réalité de la prêtrise en 2020.

Comment vont les prêtres en France ? Une vaste étude sur leur santé, réalisée auprès de 2 656 ministres du culte catholique a été publiée le mercredi 25 novembre 2020 par l’épiscopat. Elle s’appuie sur les réponses de 42% de la population totale concernée évaluée à 6 400 prêtres diocésains âgés de moins de 75 ans.
Dans cette étude demandée par la Conférence des évêques de France et financée par la Fondation nationale du Clergé et par la Mutuelle Saint-Martin Action Sociale, les prêtres catholiques se disent en bonne santé, même si plus de six sur dix sont en surpoids ou obésité et deux sur dix présentent des « signes de fatigue psychologique ».



« La surcharge pondérale, parfois même l’obésité »

Ces résultats sont tirés d’une analyse menée par le cabinet spécialisé Icone Médiation Santé. Les prêtres diocésains ont répondu de manière complète – et anonyme – à un questionnaire, du 27 février au 30 juin. Elle été révélée par la Conférence des évêques de France (CEF).
Cette étude Elle montre que « 93% des prêtres se disent être en bonne santé » a souligné l’évêque de Mende, Benoît Bertrand, lors d’une présentation à la presse. Même si l’on note « une prévalence accrue de problèmes de santé chroniques ou durables, (…) à partir de 35 ans ».
Parmi les « points d’attention », le président du comité de pilotage relève en particulier « la surcharge pondérale, parfois même l’obésité, qui concernent ainsi six prêtres sur dix ».
Selon l’étude, la prévalence du surpoids et de l’obésité est particulièrement importante chez ces hommes de foi : 43 % des prêtres sont en surpoids et 20 % sont en situation obésité , « ce qui les expose davantage à des maladies chroniques », reconnaît l’évêque Benoît Bertrand.



« Une prévalence de fatigue mentale, psychologique, de syndrômes dépressifs »

Si seuls 12% sont fumeurs, deux prêtres sur cinq présentent un « mésusage de l’alcool », c’est-à-dire une consommation située entre une consommation « sans risque » et la dépendance. Ce dernier nombre correspond à la moyenne de la consommation de la population française des hommes de plus de 15 ans ; « ce n’est donc pas un problème spécifique aux prêtres, mais c’est un point de vigilance », a souligné Monseigneur Bertrand.
L’étude conclut à « une prévalence de fatigue mentale, psychologique, de syndrômes dépressifs ».
« Deux prêtres sur dix présentent ces signes de fatigue psychologique », a commenté l’évêque lozérien. « Plus le prêtre vit seul, plus il est en milieu hyper rural et moins il a d’aide ménagère, et plus il peut présenter ces symptômes », souligne l’ecclésiastique.



2% des prêtres sont en situation de burn out

Dans le journal La Croix, la sociologue Céline Béraud explique cette pression en rappelant que près de 40 % des prêtres sont chargés d’au moins cinq clochers (20 % ont plus de vingt clochers en charge).
Aux deux extrêmes, 7,5 % en ont plus de 40, et 14 % des prêtres n’en ont qu’un seul. « Ces chiffres illustrent le contraste de l’expérience catholique d’aujourd’hui, entre une zone rurale où la charge de travail est souvent considérable et la zone urbaine, où les prêtres peuvent encore exercer leur ministère plus sereinement », fait remarquer Céline Béraud.
L’analyse conduite sur ces quelque 2 700 hommes d’église note que 2% des prêtres sont en situation de burn out.
A noter que les prêtres âgés sont sous-représentés dans cette étude.



Philippe PALAT

Pour en savoir plus : cliquez ici et ici