Le film « Jeune Juliette » raconte l’histoire d’une jeune québécoise en pleine rébellion. La réalisatrice s’inspire de sa propre vie pour cette comédie joyeuse, rythmée, qui nous plonge dans le mode de l’adolescence avec du peps.

Projeté en avant-première lors du congrès des Idées fortes à Montpelllier, le film « Jeune Juliette » raconte l’histoire d’une jeune québécoise en pleine rébellion. La réalisatrice s’inspire de sa propre vie pour cette comédie joyeuse, rythmée, qui nous plonge dans le mode de l’adolescence avec du peps.

Juliette, on t’aime !
C’est le cri qu’on a envie de pousser après avoir vu « Jeune Juliette »,comédie tendre de la cinéaste québécoise Anne Émond.
Juliette, incarnée par Alexane Jamieson, a 14 ans. Elle est en surpoids, en pleine mutation, pas vraiment populaire et s’en fiche la plupart du temps. Normal : elle considère que sa famille et ses camarades de classe sont tous des cons ! « Juliette, c’est moi quand j’avais son âge» explique la réalisatrice québécoise. « Elle est un mélange d’arrogance et de malaise qui est le propre de l’adolescence et par lequel à peu près tout le monde est passé. »

Toujours avec tendresse et bienveillance, la cinéaste dresse un portrait au final assez acide de son adolescente, trop égocentrée, trop narcissique, tout en mettant un point d’honneur à évoquer les raisons de ce comportement sans jamais, heureusement, les surligner inutilement.

Au final, « Jeune Juliette » est une comédie tissée de douceur et d’humour sur le quotidien d’une collégienne haute en couleurs et en mots d’esprit : le fil rétro du film n’est pas sans rappeler certains teen movies américains mais la veine autobiographique et les personnages qui entourent Juliette permettent à chacun de se projeter, à la lumière de sa propre adolescence passée ou présente.
Sous couvert de comédie, le film s’adresse ainsi à des publics très différents : il présente une galaxie de personnages traversant chacun à leur façon cet âge à la fois riche et complexe.

De façon impressionniste, « Jeune Juliette » aborde de façon légère et profonde l’acceptation de soi et l’affirmation des différences de chacun.

Sortie : 11 décembre 2019
Durée du film : 97 minutes
Réalisatrice : Anne Émond
Avec : Alexane Jamieson, Léanne Désilets, Antoine DesRochers, Christophe Levac, Robin Aubert, Gabriel Beaudet.