A l’occasion du Live non-stop organisé dans le cadre du World Obesity Day 2021, la députée de la Loire-Atlantique a répondu aux questions de la Ligue contre l’obésité. Rapporteure de la commission d’enquête sur l’évaluation des politiques publiques de santé environnementale, la parlementaire porte des propositions liées à l’obésité. Une interview à revoir ici.

Sandrine Josso mène un combat de tous les instants au nom de la santé environnementale. Invitée par la Ligue contre l’obésité dans le cadre du Live de la Journée mondiale contre l’obésité, la députée de la 7e circonscription de Loire-Atlantique depuis 2017, a accepté de répondre aux interrogations le samedi 6 mars.
Femme politique, membre de l’Alliance centriste puis de La République en marche jusqu’en 2019, la parlementaire Sandrine Josso appartient à la majorité présidentielle.
Très sensibilisée aux sujets touchants à la santé, et particulièrement à ceux qui relèvent de la santé environnementale, la députée Sandrine Josso a obtenu, de haute lutte, la mise en place d’une Commission d’enquête sur l’évaluation des politiques publiques de santé environnementale.



Trois propositions qui concernent l’obésité

Rapporteure de cette commission d’enquête qui s’est déroulée à l’Assemblée nationale au cours du dernier trimestre de l’année 2020, Sandrine Josso a présenté un rapport d’une vingtaine de propositions qui ont été approuvées à l’unanimité par les membres de la dite-Commission.
Parmi les propositions du rapport, on en trouve trois qui concernent l’obésité : concevoir une stratégie nationale de prévention de l’obésité, renforcer la formation des médecins et créer une spécialité d’obésitologie.
Alors que l’obésité n’est toujours pas reconnue, en France, comme une maladie à part entière, tandis que l’OMS l’a déclarée comme telle depuis 1997, la députée Josso plaide sa reconnaissance officielle par l’Etat français. Elle le dit de manière cash dans l’interview qu’elle a accordée à la Ligue contre l’obésité. Une interview de trente minutes à revivre ici.



Philippe PALAT

Pour en savoir plus : cliquez ici