Organisée par la Ligue contre l’obésité et la Fondation Décathlon, l’opération menée entre le jeudi 4 mars et le dimanche 7 mars à travers près de 200 événements en France a dépassé toutes les espérances. Dans certains départements, la mobilisation a été générale. En tête, la Seine-et-Marne, suivi de très près du Gard. Des nombreuses initiatives collectives ou particulières sont aussi à mettre à l’honneur. Un énorme merci à toutes et à tous. Rendez-vous en 2022.

Organisée par la Ligue contre l’obésité et la Fondation Décathlon, l’opération menée entre le jeudi 4 mars et le dimanche 7 mars à travers près de 200 événements en France a dépassé toutes les espérances. Dans certains départements, la mobilisation a été générale. En tête, la Seine-et-Marne, suivi de très près du Gard. Des nombreuses initiatives collectives ou particulières sont aussi à mettre à l’honneur. Un énorme merci à toutes et à tous. Rendez-vous en 2022.

Qui l’aurait dit ? Qui aurait pensé un instant que cette Journée mondiale contre l’obésité organisée en France par la Ligue contre l’obésité remporterait un tel succès ? A quelques jours de ce grand rendez-vous de la lutte contre la maladie et contre les idées reçues, la Ligue contre l’obésité et son partenaire la Fondation Décathlon sentaient bien que quelque chose se passait. Que dans chaque coin de France, mais aussi Outre-Mer, des projets de manifestation « Kilomètre contre l’obésité » fleurissaient sur la mappemonde du World Obesity Day 2021 (WOD 2021)… pour finalement afficher 35 300,78 km au compteur définitif.
D’abord dix, puis vingt, puis cinquante, puis cent, plus cent cinquante… Chaque jour avant le Jour J, les punaises se sont multipliées sur la Google Maps affichée sur le site de la Journée mondiale contre l’obésité (cliquez ici). Au point que la veille de ce grand rendez-vous international organisé par la World Obesity Federation, on dénombrait près de 200 événements dans l’Hexagone, mais aussi à la Réunion, en Guadeloupe, en Suisse et au Bénin. Du jamais vu !



Marcher, courir, nager, pédaler ou pratiquer une activité physique

Durant les quatre jours de défi, des milliers de participants ont marché, couru, nagé, pédalé ou pratiqué une activité physique dans leur ville, dans leur club, à un sein de leur association ou dans les quelque 50 magasins Décathlon qui se sont prêtés avec enthousiasme et solidarité à ce challenge connectée. Des centaines de particuliers ont également répondu à l’appel en s’inscrivant sur le site de la Journée mondiale contre l’obésité ou sur l’application Décathlon Coach.
Heure par heure, les compteurs kilomètres ont grimpé, franchissant très vite les 1 000 km, puis des 5 000, puis enfin celle des 10 000 km qui constituait pour les organisateurs la barre symbolique à atteindre. Et là, qu’elle ne fut pas leur surprise de voir les compteurs s’emballer et ne plus jamais s’arrêter jusqu’au dimanche soir minuit.
Et même au-delà car, le lundi 8 mars encore, des individuels ou des groupes constitués, comme par exemple, le Centre spécialisé de l’obésité (CSO) du CHU de Caen, a envoyé la distance parcourue. Les 446,4 km et leurs 336 minutes d’effort réalisés par les patients, les professionnels de santé et les particuliers du Calvados ont été intégrés, même si hors délais. La solidarité n’a pas de limite de date !



Près de 7 000 km en Seine-et-Marne, 6 700 dans le Gard, 4 800 dans l’Hérault…

Incroyables de motivation, les participants à ce challenge « Kilomètre contre l’obésité » ont surpris par l’ampleur de l’engagement. Sur le podium du compteur de la Ligue contre l’obésité, c’est le département de la Seine-et-Marne qui arrive en tête avec 6 976,73 km parcourus. Une sacrée performance due, notamment, à l‘Association Branchés Bien être de Roissy-en-Brie qui a réussi à mobiliser plus de 250 personnes au nom de la lutte contre l’obésité. Au cours de trois jours intenses entre marche, course à pied, VTT, fitness adapté, vélo smoothie, etc… l’association a contribué à hauteur de 5 286 km. Chapeau !
Le Gard décroche la seconde place du podium avec un total 6 704,38. Sur cette énorme distance, l’antenne Gard de la Ligue contre l’obésité a contribué à hauteur de 6 420,85 km. Et ce grâce à la mobilisation tous azimuts des associations et clubs sportifs de la ville Beaucaire et des associations de patients Grosso Modo et Sleeve et moi. Clubs de football, rugby, boxe, aviron, gymnastique, action défense, handball, etc. mais aussi sur les sapeurs-pompiers et la police municipale qui se sont également mobilisés. De leur côté, les 59 marathoniens de « Courir à Beaucaire » ont totalisé sur trois jours 999,31 km. Bravo !
La troisième place revient à l’Hérault, autre département du Sud, qui a parcouru 4 829,90 km.
Au pied du podium, on trouve les Yvelines avec 2 399,90 km grâce notamment à la Ville d’Andrésy qui s’est largement mobilisée. Ce département de la région parisienne dépasse d’une courte tête la Creuse qui, avec 2 284 km, se classe cinquième sous l’impulsion de l’association de patients Asapes19 réputée pour son énergie.



Pus de 50 départements français mobilisés !

Parmi les initiatives remarquables, on peut noter celle des collaborateurs du laboratoire Novo Nordisk qui ont réalisé 955 km, celle enregistrée dans le département de l’Oise (533,86 km), des Yvelines (454,6 km), de la Loire-Atlantique qui a parcouru 404,9 km, celle du Bas-Rhin (352,12 km) ou encore de la Haute-Garonne qui a totalisé 306,26 km. A noter aussi que la Guadeloupe a relevé le défi du challenge « Kilomètre contre l’obésité » a affichant dimanche soir un total de 266 km.
Outre les distances parcourus et les heures d’activités physiques enregistrées, c’est l’adhésion à l’aventure qui mérite d’être soulignée. En effet, sur les 100 départements français que compte notre territoire métropolitain et outre-mer, plus de 50 départements ont enregistré leurs kilomètres sur les compteurs de la Ligue contre l’obésité et de l’application Decathlon Coach. Une très belle performance le plus souvent immortalisée par des photos de participants arborant le « O » avec leurs mains, symbole de la lutte contre la maladie et du combat contre les préjugés.
Au total, le compteur de la Ligue affiche 29 902,81 km et celui de Décathlon Coach 5 397,97 kms. Soit un incroyable score global définitif de 35 300,78 km.
Promis juré, l’an prochain, la Ligue contre l’obésité, la Fondation Décathlon, tous les partenaires et participants individuels ou groupés franchiront à nouveau la barre des 35 000 km. Et peut-être bien plus encore. Même si au nom de la maladie obésité, qu’importe la distance, pourvu qu’on change le regard !



Philippe PALAT

Pour en savoir plus :

Ain 9,64
Aisne 25
Alpes-Maritimes 8
Ardèche 33
Bouches-du-Rhône 164,5
Calvados 498,18
Charentes-Maritimes 30
Corrèze 2284
Dordogne 26
Doubs 8,3
Finistère 158,7
Gard 6704,38
Haute-Garonne 306,26
Gironde 382
Hérault 4829,9
Indre-et-Loir 10
Isère 3,37
Landes 157,88
Loir-et-Cher 27,5
Loire-Atlantique 404,9
Loiret 28
Lot-et-Garonne 42
Maine-et-Loire 172,5
Marne 23,7
Meurthe-et-Moselle 43,43
Morbihan 127
Nièvre 161,19
Nord 590,9
Oise 533,86
Pas-de-Calais 87,77
Puy-de-Dome 8
Pyrénées-Atlantiques 25,8
Pyrénées-Orientales 102,5
Bas-Rhin 352,12
Rhône 135,04
Saône-et-Loire 5
Savoie 10
Haute-Savoie 6,36
Paris 52,03
Seine-Maritime 39,2
Seine-et-Marne 6976,73
Yvelines 2399,9
Deux-Sèvres 14
Tarn 10
Tarn-et-Garonne 8,7
Var 234,2
Vienne 26
Vosges 71,1
Essonne 130
Hauts-de-Seine 40
Val-d’Oise 40,5
Guadeloupe 266
Réunion 34