Dans le cadre de l’ObesityWeek® Interactive qui se déroule en ligne du 2 au 6 novembre, la Société de l’obésité fera le point sur les résultats de la recherche scientifique internationale sur le coronavirus et son impact sur l’obésité. Parmi les temps forts, la révélation des résultats d’une étude rétrospective multicentrique réalisée par la France.

Dans le cadre de l’ObesityWeek® Interactive qui se déroule en ligne du 2 au 6 novembre, la Société de l’obésité fera le point sur les résultats de la recherche scientifique internationale sur le coronavirus et son impact sur l’obésité. Parmi les temps forts, la révélation des résultats d’une étude rétrospective multicentrique réalisée par la France.

Le congrès international organisé par l’American Society for Metabolic and Bariatric Surgery (ASMBO) et The Obesity Society (TOS) se déroulera du 2 au 6 novembre (1). Ce congrès américain de l’obésité, qui a réuni plus de 5 000 congressistes pour sa première édition en 2013 à Atlanta, constitue l’un des plus grand rendez-vous de dimension internationale. L’an dernier, le rendez-vous a eu lieu à Las Végas. Il a, chaque année, pour objectif de couvrir l’ensemble des aspects touchant l’obésité de la science fondamentale au aspects les plus pratiques.
Exceptionnellement, en raison de la pandémie du coronavirus qui s’abat sur la planète, cet ObesityWeek® aura lieu en ligne. Ce sera l’occasion pour les experts de l’obésité de prendre connaissance des résultats de la recherche scientifique novatrice sur la maladie de la Covid-19 et son impact sur l’obésité.
Ces résultats seront présentés par des résumés oraux lors de la 38e réunion annuelle de la Société de l’obésité (TOS).



« Les personnes obèses sont plus à risque de complications et de décès »

« La Covid-19 touche de façon disproportionnée les personnes obèses, qui sont plus à risque de complications et de décès », a d’ores et déjà déclaré Jaime Almandoz, coprésident du Comité de planification du programme TOS en préambule de cet événement. « Le programme de cette année met en lumière les dernières recherches sur l’impact du Covid-19 pour les personnes qui sont atteintes d’obésité. Cela comprendra des présentations portant sur les effets de la Covid-19 sur le système immunitaire et les résultats chez les patients gravement malades souffrant d’obésité, en plus de l’influence que la pandémie a sur l’alimentation, les comportements de santé, l’observation de la télévision et la télémédecine. »
Parmi les temps forts de l’ObesityWeek®, les congressistes assisteront à distance à la révélation des résultats de l’étude rétrospective multicentrique réalisée sur des patients atteints de Covid-19 et admis en soins intensifs dans 21 centres en Europe, en Israël et aux États-Unis entre février et mai 2020. Cette étude conduite par le professeur François Pattou du CHU de Lille met en évidence la relation entre l’Indice de masse corporelle et la ventilation mécanique invasive.
La Ligue contre l’obésité reviendra plus plus spécifiquement demain sur cette analyse qui fait suite aux travaux menés sur 124 patients à Lille au début de la crise de la Covid-19 (cliquez ici).


Philippe PALAT


(1) La Société de l’obésité (TOS) est la principale organisation de scientifiques et de professionnels de la santé qui se consacrent à la compréhension et à l’inversion de l’épidémie d’obésité et de ses effets néfastes sur la santé, l’économie et la société. Combinant le point de vue des chercheurs, des cliniciens, des décideurs et des patients, TOS favorise la recherche, l’éducation et les soins cliniques fondés sur des données probantes afin d’améliorer la santé et le bien-être de toutes les personnes souffrant d’obésité.

Pour en savoir plus : cliquez ici