Ce prix lui a été décerné à Madrid par la Société mondiale de chirurgie bariatrique. Il est le fruit du travail de toute une équipe.

Coup de maître pour le professeur montpelliérain David Nocca et son équipe pluridisciplinaire ! Dans le cadre du congrès mondial de chirurgie de l’obésité qui s’est déroulé à Madrid (Espagne) du 3 au 7 septembre en présence de 3 000 professionnels de santé, David Nocca a reçu l’Award d’ambassadeur international de chirurgie de l’obésité. Une distinction décernée par la Société mondiale de chirurgie bariatrique (IFSO) qui vient couronner son travail et celui de son équipe pour leurs innovations en matière de chirurgie de l’obésité.
En effet, la transformation de la sleeve gastrectomie via un montage anti-reflux appelé Nissen Sleeve décrite par le professeur Nocca en 2013, a pris place dans le panel des différentes opérations proposées. Cette intervention consiste à réaliser une valve avec la partie supérieure de l’estomac. Celle-ci va venir entourer l’oesophage sur sa partie terminale (intra abdominale) afin d’empêcher les reflux acides. Une fois la valve réalisée, l’estomac est coupé comme pour une sleeve gastrectomie, pour diminuer son volume et provoquer une satiété précoce lors de l’ingestion alimentaire.
Présentée à Madrid par le professeur Nocca, cette technique innovante et opérationnelle approuvée par la communauté scientifique lui vaut aujourd’hui la reconnaissance de ses pairs qui lui ont remis le diplôme d’ambassadeur pour l’ensemble du continent européen.
Cette distinction rejaillit sur l’ensemble de l’équipe du CHU de Montpellier co-dirigée avec le docteur Lefebvre (endocrinologue) depuis douze ans. Félicitations donc aux équipes de chirurgie bariatrique (professeur Nocca-docteur Silvestri), d’endocrinologie (docteur Galtier, docteur Lacroix-Cambours), d’anesthésie réanimation (professeur Jaber, docteur De Jong, de psychiatrie (docteur Villain et professeur Guillaume), de diététique (Mmes Delozé, Robert, Turion-Lejeune, Gateau et M. Pilliere), d’hépatogastroenterologie (docteur Valats et docteur Faure), d’addictologie (professeur Donnadieu Rigole), de gériatrie (professeur Blain), de pédiatrie (docteur Jeandel et docteur Fournols), de chirurgie réparatrice (professeur Herlin), du Département information médicale (docteur Picot), d’imagerie médicale (professeur Guiu et docteur Cassinoto), du docteur Laurent Maimoun (chercheur) et aux autres professionnels de santé du CHU Montpellier qui ont participé aux travaux.