Cette structure médicale initiée et portée par la Ligue nationale contre l’obésité est un projet résolument humaniste dont l’objectif est d’accroître le niveau de qualité de prise en charge des personnes souffrant d’obésité. A un mois de l’ouverture, l’occasion de faire le point sur ce projet novateur avec Mélanie Delozé, secrétaire générale de l’association et gestionnaire du Centre de santé.

Cette structure médicale initiée et portée par la Ligue nationale contre l’obésité est un projet résolument humaniste dont l’objectif est d’accroître le niveau de qualité de prise en charge des personnes souffrant d’obésité. A un mois de l’ouverture, l’occasion de faire le point sur ce projet novateur avec Mélanie Delozé, secrétaire générale de l’association et gestionnaire du Centre de santé.

C’est à deux pas du quartier populaire de la Mosson, à Montpellier, que le premier Centre de santé Obésanté ouvrira ses portes en janvier 2021. Il sera ouvert à tous et accessible 6 jours sur 7.
Initiée et portée par la Ligue nationale contre l’obésité, cette structure médicale proposera une activité généraliste à l’ensemble de la patientèle en recherche d’un médecin de ville.
Sur place, les professionnels de santé pratiqueront les tarifs de secteur 1 et le tiers-payant. Les patients, quant à eux, bénéficieront d’un accompagnement pluridisciplinaire à des tarifs de secteur 1 sans dépassement d’honoraires ou à des tarifs maîtrisés pour les actes non remboursés.



Médecine de proximité et suivi sur le long terme

Innovante et bénéficiant de locaux flambants neufs, cette structure – qui s’installe au plus près de la population précaire pour mieux réduire les inégalités d’accès aux soins – est ouverte au plus grand nombre. « Ce centre de santé accueillera des patients de proximité qui viendront voir leur médecin généraliste parce qu’ils habitent à côté, précise Mélanie Delozé. Cela nous permettra de faire de la prévention et de suivre ces patients sur le long terme. Par exemple, on va pouvoir aider une maman après sa grossesse qui n’arrive pas à perdre du poids. Ou quelqu’un qui souhaite arrêter de fumer et dont on sait que cela peut représente un risque de prise de poids. On pourra agir sur des patients qui vont suivre un traitement médicamenteux et dont on sait que des effets secondaires peuvent impacter leur masse corporelle. Du coup, ces patients auront la possibilité d’être tout de suite intégrés dans la prise en charge du surpoids et de l’obésité et bénéficieront de l’expertise des professionnels d’Obésanté ».



Un projet social et humaniste

Ce centre médical qui a vu le jour grâce à plusieurs partenaires institutionnels et privés (1) constitue, dans une intention de premier recours, l’aboutissement d’un projet social et humaniste. Un projet ciblé qui vise à accroître le niveau de qualité de prise en charge des personnes souffrant d’obésité. « Cela fait plusieurs années qu’au sein de la Ligue contre l’obésité nous travaillons sur l’ouverture d’un lieu ressource pour les patients souffrant d’obésité, explique Mélanie Delozé, gestionnaire du Centre de santé. Aujourd’hui en France, quand un patient en situation d’obésité souhaite être pris en charge, il a accès au troisième recours. C’est-à-dire au service hospitalier, à la chirurgie de l’obésité et aux soins de suite et de réadaptation. En France, ce processus fonctionne bien. Sauf qu’avant d’en arriver-là, c’est un peu le désert médical... ».
En clair, les médecins généralistes sont peu formés aux questions d’obésité et ont peu de temps pour prendre en charge cette pathologie chronique qui nécessite beaucoup d’attention. « On peut évidemment faire appel aux médecins spécialistes et aux paramédicaux mais cela n’est pas remboursé par la Sécurité sociale, poursuit Mélanie Delozé. Du coup, il y a un flou dans la prise en charge. Et puis, malheureusement, quand il est trop tard, il n’y a plus que la possibilité du troisième recours. Face à cette problématique, on a longtemps réfléchi sur le modèle économique. C’est ainsi qu’est née l’idée d’Obésanté. »



Dépistage précoce, diagnostic ciblé, prise en charge personnalisée

Concept à la fois original et novateur, Obésanté se veut un nouveau modèle de prise en charge globale, préventive et curative des personnes en surpoids ou des patients atteints d’obésité. Avec, notamment, un dépistage précoce, un diagnostic ciblé, des séances d’éducation thérapeutique du patient, un suivi personnalisé et un accompagnement social. « Le Centre de santé s’appuiera sur de multiples compétences. Il sera composé de médecins généralistes spécialisés dans l’obésité, de médecins psychiatres, tabacologues, nutritionnistes et d’angiologues pour la médecine vasculaire, détaille la gestionnaire du Centre. Plusieurs experts paramédicaux comme des diététiciens, psychologues, enseignants en activité physique adaptée et infirmières apporteront également leur contribution et leur savoir dans un parcours organisé. A ce titre, une coordinatrice de parcours aidera les patients dans leur parcours de soins et de prise en charge. »
Au plan administratif, une secrétaire médicale gérera la prise de rendez-vous, les comptes-rendus et tous les actes médico-administratifs liés au suivi du patient.



Réintégrer des personnes non suivies ou sorties du parcours de soin

Véritable défi lancé à la désertification médicale, l’objectif d’Obésanté est de cordonner le parcours de soins à travers une pratique médicale de nature sociale et un parcours gratuit unique en son genre pour les personnes souffrant d’obésité. « Cette démarche pluridisciplinaire vise à réduire l’épidémie d’obésité par la prévention et assurer le suivi dans une approche personnalisée grâce à l’alliance des thérapies, poursuit Mélanie Delozé. Nous cherchons à réintégrer des personnes en situation d’obésité non suivies ou sorties du parcours de soins en raison de sa complexité et de sa non prise en charge financière. »
Grâce à cette trajectoire optimisée qui se déroule sans attendre la prise en charge en milieu hospitalier, les professionnels d’Obésanté assureront la continuité des soins mais livreront aussi leur expertise sur la maladie chronique qu’est obésité. Une maladie dont les ressorts complexes, les causes multifactorielles, les pathologies associées et les traitements adaptés restent encore aujourd’hui méconnus de la plupart des acteurs de la santé.



Philippe PALAT

(1) Obésanté compte plusieurs partenaires institutionnels (Région Occitanie, Département de l’Hérault, Ville de Montpellier, Agence régionale de santé, l’Assurance maladie de l’Hérault et l’Institut du Cancer de Montpellier) et des partenaires privés (Oc’Santé, AG2R La Mondiale, Caisse d’Epargne, Obésinov, Bodynov, Mutualité française et Eovi Mutuelle/Aésio)


Informations pratiques

– Centre médical Obésanté
195 rue Yves-Montand
3ème étage gauche
34080 Montpellier

Ouvert du lundi au vendredi de 8 h – 20 h (dernier rendez-vous 19 h 30)
Ouvert le samedi matin de 8 h 30 – 12 h 30 (dernier rendez-vous 12 h 00)
Le centre médical Obésanté propose également des consultations de médecine générale sans rendez-vous

Contact : 04 48 20 49 30
Mail : montpellier@obesante.org
Site : cliquez ici