Selon une équipe de chercheurs de Marseille, la consommation de propolis brune produite par les abeilles limiterait l’obésité et les désordres métaboliques associés. Ces résultats ont été publiés dans la revue scientifique Nutrition moléculaire et recherche alimentaire.

Selon une équipe de chercheurs de Marseille, la consommation de propolis brune produite par les abeilles limiterait l’obésité et les désordres métaboliques associés. Ces résultats ont été publiés dans la revue scientifique Nutrition moléculaire et recherche alimentaire.

On connaît déjà les bienfaits du propolis (1) d’abeille sur le mal de gorge et l’infection urinaire. L’équipe « Micronutrition Humaine » du Centre de recherche en cardiovasculaire et nutrition de Marseille (C2VN) vient d’évaluer l’effet de la propolis sur l’obésité et la régulation du taux de glucose dans le sang chez la souris. Au terme de recherches conduites en partenariat avec la société Pollenergie, installée dans le Lot-et-Garonne, et qui travaille depuis de nombreuses années sur tous les produits de la ruche, on en sait un peu plus sur l’impact de cette substance sur la graisse.
En effet, les résultats de l’étude montrent que la supplémentation (2) en propolis brune (produite par les abeilles ayant butiné sur des peupliers) chez des souris soumises à une alimentation riche en graisse induit un effet bénéfique sur la gestion de l’obésité et les désordres métaboliques associés.



Prise de poids moindre, réduction de l’adiposité, maintien de la glycémie

L’analyse a été menée sur trois groupes de souris mâles : un groupe témoin avec une alimentation normale, un groupe avec une alimentation riche en graisse et un troisième groupe avec une alimentation riche en graisse, supplémentée en propolis.
Les chercheurs marseillais ont observé des phénotypes très différents après douze semaines de régime avec, pour le troisième groupe « propolisé », une prise de poids moindre, une réduction de l’adiposité et le maintien d’une régulation normale de la glycémie.
L’étude comparative de l’expression de gènes au niveau du tissu adipeux des trois groupes de souris a permis de suggérer que les polyphénols, contenus dans l’extrait de propolis brune, agissent sur la dégradation des lipides qui, de ce fait, sont moins stockés dans le tissu adipeux.



Une étude clinique sur l’homme actuellement en cours

Les chercheurs ont aussi observé une inhibition de l’inflammation dans le tissu adipeux. En effet, le développement du tissu adipeux en cas d’obésité s’accompagne d’une augmentation de la production de cytokines pro-inflammatoires qui vont perturber la signalisation de l’insuline dans le foie et le muscle.
Les chercheurs français ont confirmé ces données sur des modèles cellulaires, ce qui a permis de décrire pour la première fois les mécanismes moléculaires permettant d’expliquer les effets bénéfiques de la propolis dans la prise en charge de l’obésité. « La supplémentation en extrait d’éthanol de propolis de peuplier (PPEE) peut représenter une stratégie préventive intéressante pour s’attaquer à l’apparition de l’obésité et des troubles métaboliques associés », concluent les auteurs de l’étude.
Une étude clinique visant à démontrer les effets de la propolis chez l’homme est actuellement en cours en partenariat avec le Centre de l’investigation clinique de l’hôpital de la Conception de Marseille.



La propolis rouge réduit la prolifération des cellules cancéreuses

Dans le même temps, dans une étude publiée dans le Journal of Natural Products, des chercheurs brésiliens des universités de São Paulo et de Campinas révèlent que la propolis rouge brésilienne contient deux substances aux propriétés anticancéreuses nouvellement découvertes. Lors de tests en laboratoire, des chercheurs ont récemment montré qu’elles ont considérablement réduit la prolifération des cellules cancéreuses des ovaires, du sein et du cerveau.
Pour les chercheurs, ces polyphénols de propolis rouge, que l’on trouve dans les ruches d’abeilles le long de la côte et dans les mangroves de la région du nord-est du Brésil, constituent une nouvelle classe de composés anticancéreux qui inhibent la croissance des tumeurs et induisent la mort des cellules tumorales.

(1) La propolis des abeilles est un complexe fabriqué par l’abeille à partir de ses sécrétions et de la propolis végétale qu’elle a récoltée. Cette substance naturelle est riche en polyphénols.

(2) La supplémentation est le fait d’utiliser un supplément (ou complément alimentaire) pour pallier une carence.

Pour en savoir plus : cliquez ici, ici et ici