Une nouvelle étude publiée début janvier par l’American Obesity Association prévoit que 50% des Américains seront en situation d’obésité en 2025. Et si rien n’est fait, cette part de la population américaine pourrait atteindre à 60% en 2030.

Une nouvelle étude publiée début janvier par l’American Obesity Association prévoit que 50% des Américains seront en situation d’obésité en 2025. Et si rien n’est fait, cette part de la population américaine pourrait atteindre à 60% en 2030.

L’Amérique fait face à une grave crise de l’obésité. En septembre dernier, le rapport ‘’État de l’obésité : de meilleures politiques pour une Amérique en meilleure santé’’ publié par Trust for America’s Health (TFAH) révélait que pour la première fois le taux national d’obésité chez les adultes franchissait en 2020 la barre de 42% pour s’établir à 42,4% (cliquez ici). Le même document estimait que 35% des sujets américains se trouvaient en surpoids.
Avec 120 millions de personnes en situation d’obésité, le coût estimé de cette pathologie atteint 1,7 billion de dollars par an.
Confronté à une véritable épidémie, les statistiques de l’obésité aux Etats-Unis s’aggravent chaque année.
Dans une nouvelle étude qui vient d’être publiée par l’Association américaine de l’obésité (American Obesity Association), les chiffres sont très inquiétants. Dans seulement quatre ans, soit d’ici 2025, les projections font apparaître que 50% des Américains seront en obésité et que d’ici 2030 ce chiffre pourrait atteindre les 60% de la population américaine.



« Environ 60 % des décès par Covid sont attribuables à l’obésité »

L’American Obesity Association, anciennement le Massachusetts Science Center, est un organisme d’éducation scientifique et de recherche qui possède vingt-cinq d’expérience ans. Il a notamment travaillé en partenariat avec une vaste gamme de programmes personnalisés et peu coûteux de bien-être, de cuisine, nutrition et de conditionnement physique en direction de plus de 1,2 million d’enfants et d’adultes.
« Depuis 50 ans, il y a eu plus de 5 000 recommandations et initiatives différentes pour prévenir l’obésité, mais malheureusement, toutes ont échoué », explique l’Association américaine de l’obésité dans un communiqué qui estime par ailleurs qu’ « environ 60 % des décès par Covid sont attribuables à l’obésité ».



Mettre en place des programmes nationaux audacieux pour réduire l’obésité

Persuadé que la société a appris qu’avec la pandémie une bonne santé est essentielle, l’American Obesity Association préconise de mettre en place plusieurs programmes nationaux audacieux pour réduire l’obésité. Et cette association de préciser que « l’une des réalisations notables du programme pilote de l’année scolaire 2018-2019 dans la région de Boston comprend une augmentation de 92 % des résultats souhaités en matière de condition physique et de santé ; une réduction de 64 % de l’utilisation des appareils électroniques et une diminution de 78 % de l’obésité ».
Estimant qu’aucun autre programme en Amérique n’a eu de tel résultats, l’Association américaine de l’obésité incite aujourd’hui le gouvernement à engager « une mission auprès du plus grand nombre afin d’accroître considérablement la santé de tous et le bien-être global grâce à une nouvelle campagne nationale de sensibilisation. Les individus et les organisations peuvent soutenir l’avenir de l’apprentissage du bien-être et de la condition physique avec cette occasion incroyable d’enrichir et d’améliorer des vies pour toute une vie », conclut l’l’American Obesity Association.


Philippe PALAT

Pour en savoir plus : cliquez ici et ici