Blake McCoy, qui travaille pour la chaîne d’information Fox 5 à Washington, a été « condamné » par les réseaux sociaux en ligne pour un tweet « blessant et « dégoûtant ». Le présentateur a été retiré de l’antenne par sa hiérarchie après avoir dit qu’il était « ennuyé » que les personnes en situation d’obésité soient priorisées pour le vaccin contre le coronavirus. L’onde choc lui a été fatale.

Blake McCoy, qui travaille pour la chaîne d’information Fox 5 à Washington, a été « condamné » par les réseaux sociaux en ligne pour un tweet « blessant et « dégoûtant ». Le présentateur a été retiré de l’antenne par sa hiérarchie après avoir dit qu’il était « ennuyé » que les personnes en situation d’obésité soient priorisées pour le vaccin contre le coronavirus. L’onde choc lui a été fatale.

On ne plaisante pas avec la grossophobie aux Etats-Unis. « Je suis ennuyé que les personnes obèses de tous âges obtiennent l’accès prioritaire au vaccin avant les travailleurs essentiels », a écrit le présentateur de télévision Blake McCoy dans une série de tweets publiés en milieu de semaine dernière.
Jugé offensant, ce tweet a provoqué un tollé sur les réseaux sociaux et lui a valu d’être immédiatement suspendu par la chaîne d’information Fox 5 à Washington.
« Alors que la plupart des gens obèses est restée à la maison, nous sommes allés travailler tous les jours en mars, avril, mai et, depuis, tous les jours nous nous sommes mis en danger. Vacciner d’abord tous les travailleurs essentiels, puis après les obèses », a-t-il écrit sur ce tweet depuis supprimé.
Sauf que son agacement n’a pas été du tout du goût du public qui a aussitôt réagi sur les réseaux sociaux. Les uns ont dénoncé le « fat shaming » (grossophobie) du présentateur de Fox 5, les autres l’ont accusé de tenir des propos « blessant » et « dégoûtant ».



« Je regrette vraiment mes paroles… »

Placé aussitôt sous le feu des critiques qui ont demandé sa démission ou son licenciement, Blake McCoy a été contraint de présenter des excuses, disant regretter ce qu’il a écrit dans son tweet. « J’ai tweeté quelque chose d’insensible et offensant, a posté le présentateur. Je regrette vraiment mes paroles et je tiens à m’excuser. J’ai supprimé mon tweet et vous demande d’accepter mes excuses sincères. »
Erica Keane, porte-parole de la chaîne de télévision WTTG, dont FOX 5 News fait partie, a déclaré que Blake McCoy « a été suspendu en attendant un nouvel examen approfondi. » Elle a déclaré au journal le Washington Blade que l’action contre le collaborateur de la chaîne était en lien avec son tweet sur les personnes obèses et le vaccin contre le coronavirus.
Les utilisateurs des médias sociaux se sont opposés avec véhémence à ses commentaires et un certain nombre de professionnels de la santé, ainsi que des journalistes l’ont durement critiqué, affirmant que ses déclarations étaient « blessantes » et « dégoûtantes ». D’autres ont partagé d’anciennes photos, l’accusant de voyager pendant la pandémie.



Quinze Etats vaccinent les personnes en obésité en priorité

Le tweet de McCoy intervient alors que quinze États des États-Unis ont identifié l’obésité comme l’une des conditions de qualification prioritaire pour se faire vacciner contre le coronavirus (cliquez ici)
Les personnes ayant un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 30 sont considérées à risque potentiel de développer des complications graves de la Covid-19, selon les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (Centers for Disease Control and Prevention).
Les Etats-Unis, dont la population s’élève à 328 millions d’habitants, compte 42,4% de personnes souffrant d’obésité (cliquez ici). La pandémie a déjà fait plus de 500 000 morts outre-Atlantique.


Philippe PALAT

Pour en savoir plus : cliquez ici